Dans le chapitre précédent, nous avons examiné les éléments types qui composent une landing page. Dans cet article, nous allons traiter les designs du landing et de ses fonctionnalités : le choix des couleurs, des polices et des images.

Un design qui vous aide à vendre

Par le passé, le design était perçu comme un exemple d’une landing page Google Ads belle décoration des contenus et des pages du site. Actuellement, son rôle est de faciliter au visiteur l’interaction avec le site, améliorer ses comportements la convivialité et le taux de conversion. En termes simples : inciter le visiteur à exécuter une action précise.

Tout visiteur se fait rapidement sa première impression d’un site quelques secondes après y avoir accédé. Inconsciemment, il apprécie les informations visuelles : la palette des couleurs de la page, les images, la disposition des outils de navigation et des blocs informationnels. D’après la publication Instant shift, 94% des consommateurs ne font pas confiance au contenu du site et à l’entreprise dans son ensemble s’ils voient un design banal.

Examinons les principales caractéristiques du landing design page et surtout les niveaux où il faut être très attentif pour éviter les erreurs. Ces caractéristiques s’inspirent des spécificités du fonctionnement des sens de l’homme.

  • La vue
    Elégance et simplicité. Tout design doit être accessible et sans difficultés. Plus l’apparence est simple, plus l’information est claire.

    La tâche principale de chaque élément graphique de la page est de pousser une personne à lire la première proposition de l’annonce publicitaire.
    Joseph Shugerman, (spécialiste de la publicité et marketeur)

    La fonctionnalité.

    Le design doit être commode, il ne doit y avoir aucun élément superflu. Ne soyez pas embarrassé si votre landing page web paraît très simple.

    Le minimalisme a fait ses preuves comme moyen de faire comprendre au client toute information nécessaire. Tout message devient facile à lire, si on évite de la compliquer.

    La transparence. Chaque élément du landing doit être renforcé par une image, une photo ou une image d’arrière-plan. Si vous donnez une garantie, il faut la confirmer par un certificat. Si vous citez un journal, mettez son logo sur votre site. Les illustrations sont une source d’information supplémentaire pour le visiteur.

    La logique et la convivialité. Les éléments de la page de destination doivent être cohérents. Il est impossible de demander à un client de laisser son téléphone et son e-mail sans avoir expliqué au préalable pourquoi vous en avez besoin. Ci-dessous, il y a un exemple d’une page de destination. Impossible de dire, au prime abord, quel est le secteur d’activité de cette entreprise et qu’est-ce qu’elle attend des visiteurs.

    Exemple d’une mauvaise page de destination.
    C’est le pire site au monde

    Aucun des principes du design — légèreté, simplicité, fonctionnalité, clarté, convivialité —
    ne sont pas respecté sur cette page.

    Le deuxième exemple — le site de Google AdWords — est, tout au contraire, facile à comprendre : il y a peu de texte, l’avantage est perçu immédiatement, il y a un titre. L’utilisateur comprend ce qu’il doit faire, sur quel bouton faut-il cliquer dessus, chaque élément est à sa place.

    Exemple d'une landing page Google Ads
    Le site de Google Ads

     

    Les éléments d’un bon design y sont respectés. Google n’a pas atteint du premier coup cette perfection. C’est de loin la première version de la page que Google utilise pour la souscription à Google Ads, mais elle a passé tous les splits-tests et montre un résultat probant.
    L’apparence du site semble très discrète, même insignifiante. Mais c’est une conception qui fonctionne vraiment, indépendamment des préférences personnelles.

  • La mémoire
    Les éléments sont disposés par groupes. Notre mémoire a ses particularités. L’homme retient facilement les informations structurées. Il faut développer une page de destination en regroupant chronologiquement ses éléments. Cela permet de mieux comprendre et de retenir les informations.
    Les moyens de regroupement sont l’arrière-plan, le titre, le sous-titre, les indices visuels (tels que photos, illustrations, graphismes, etc.).
    Chaque groupe contient quatre éléments au plus. Cette disposition qui limite le nombre d’éléments dans un groupe signifie qu’il ne doit pas y avoir plus de quatre pointeurs ou « bullets » dans un bloc. La mémoire humaine perçoit et retient cinq éléments jusqu’à 35% moins efficacement que quatre.
    Pour montrer les avantages, utilisez au maximum les sous-titres et allégez le titre. Citez un seul avantage dans le titre et ajoutez encore trois avantages dans le sous-titre.
    Respectez toujours le principe des quatre éléments. N’utilisez jamais plus de quatre avantages ou plus de quatre avis. C’est un point important qui améliore la vision d’une page de destination.
    Le principe des quatre éléments s’applique à tous les blocs du landing. Au cas où vous voudriez faire une offre de produits groupés ou d’un seul produit avec des options différentes, ne dépassez pas le nombre de 3 ou 4 quatre configurations pour ne pas semer la confusion chez les acheteurs.

    L’information importante doit être répétée plusieurs fois sous diverses expressions.
    Le visiteur a tendance à oublier pourquoi il est sur le site. L’attitude de l’entrepreneur au client ne se résume pas à sa volonté de l’arracher à son concurrent et de l’amener sur son site.
    Il est beaucoup plus difficile de l’inciter à faire quoi que ce soit. C’est pourquoi il faut demander à plusieurs reprises au visiteur de vous contacter ou de vous laisser ses contacts.

    Quatre avantages d'une page de destination
    C’est un site à une seule page pour commercialiser les services et développer des entonnoirs
    de vente (tunnels de conversion). Les avantages sont présentés par des triggers
    (déclencheurs) ayant chacun un juste nombre d’éléments.

    Le modèle F (du mot « fast », le regard de l’internaute se déplace rapidement entre les blocs suivant un trajet rappelant la lettre F ou E) d’acceptation de l’information.
    Les francophones lisent de gauche à droite et de haut vers le bas, l’information y comprise. Cela s’appelle le modèle F de la perception (F-pattern).

    Si vous allez examiner les sites arabes ou chinois, vous verrez qu’ils sont orientés sur un autre type de perception des informations.

    Modele de perception de l'information en forme de F
    Cette carte des zones chaudes (heat map) montre où les visiteurs cliquent le plus souvent
    d’après le moteur de recherche Google

    Une personne lit et visualise l’information suivant le contour en F. Il faut donc disposer le texte et l’aligner sur la ligne verticale gauche. Il est permis de placer le titre sur le premier écran bien au centre.

    A votre prochaine visite sur le web, prêtez attention à la manière dont les sites les plus fréquentés sont organisés. Et vous verrez qu’ils adoptent presque tous le modèle F.
  • Attention !
    Chaque écran est réservé à un groupe d’éléments. Afin d’attirer l’attention des consommateurs sur les choses que vous estimez importantes, il faut regrouper les éléments d’un bloc sur le même écran.
    Les éléments les plus importants sont marqués. Les composants les plus déterminants doivent être mis en évidence. L’homme ne peut se concentrer vraiment que sur une chose à la fois. Habituellement, sur ce qui sort de l’ordinaire. Mais, soyez prudent… Si vous écrivez deux textes dont l’un est en italique et l’autre est en gras, les deux textes étant côte à côte, les lecteurs ne prêteront attention qu’à un seul texte. Formellement, vous avez bien fait — il n’y a pas de texte simple, les deux sont marqués.
    Prenez en considération les deux types d’utilisateurs :

    • Les logiciens qui examinent minutieusement un site, lisent tous les textes, prennent des notes, analysent les données et composent un tableau Excel en guise de résultat
    • Et les gaffeurs qui prennent des décisions sans réfléchir et ne lisent que des titres, les sous-titres et les inscriptions en gras.

    Marquez les éléments essentiels par des flèches, des lettres en gras, des images et des icônes. Ne mettez pas l’un sur l’autre, ajustez l’espace entre les éléments.

    Design de la fiche produit sur landing page
    Un exemple de la fiche produit. Tous les composants sont parfaitement groupés et marqués.

    En fait, une personne perçoit les éléments d’une page dans l’ordre suivant : titre, image, prix, bouton. Ce n’est qu’après qu’elle considère des infos supplémentaires sur le produit. Vous devez donc placer un grand bouton, une image très claire et un gros titre sur votre page.

  • L’ouïe
    Tout visiteur lit votre site comme un livre. Il interagit avec tout ce qu’il voit, compte tenu de ses expériences antérieures. De cette façon, les gens considèrent inconsciemment les sites comme des livres.
    Un son c’est un signal de danger. N’utilisez pas les sons. Pourquoi certains clients n’aiment pas vous appeler ? Pourquoi ils préfèrent se faire rappeler ou laissent des questions ? N’est-il pas plus facile de composer un numéro ?
    Tout appel téléphonique vous fait sortir d’une zone protégée. Lorsqu’une personne est en train de chercher une information capitale, certaines hormones paraissent dans son sang : sortir de cet état hormonal est une situation stressante.
    Au moment où vous êtes plongé dans la lecture d’un livre ou d’un site, des sons aigus vous irritent. Quand vous êtes vraiment passionné, chaque son est une alarme.
    C’est pourquoi toute vidéo auto-induite (qui démarre instantanément sur une page) ou l’apparition de la formule « stop exit » : « Ne quittez pas, il y a un cadeau qui vous attend » — vous mettent dans un grand embarras. Ces habitudes en vogue dernièrement, diminuent à long terme le taux de conversion.

    Il y a tout de même quelques exceptions à cette règle quand un son brusque ne provoque pas de rejet. C’est notamment le son très doux qui accompagne les messages provenant des médias sociaux ou d’un SMS, le tic-tac d’une horloge.

Le contrat social

Demandez un minimum d’information sur une personne qui vous intéresse.
Par exemple : vous sortez de chez vous et vous rencontrez une voisine.
Vous avez l’habitude de la voir et d’échanger quelques mots :
— Bonjour.
— Salut.
— Comment ça va ?
— Ça va, merci.
— Allez, à bientôt.
— Au revoir.
Imaginez qu’un bon matin, en fermant la porte, vous vous retrouvez face à face avec la même voisine qui commence à vous poser des questions quasiment intimes ou vous demande soudain de lui prêter une grosse somme d’argent, de quoi vous mettre dans l’embarras.

Cela s’explique par les limites que vous avez fixées à vos relations avec la voisine. Vous n’attendez d’elle que quelques phrases tout au plus. Vous dites trois mots à un inconnu, en réponse, vous n’attendez que trois mots.

Ce principe du contrat social doit être respecté pour développer une page de destination. La règle principale est de demander un minimum d’information sur quelqu’un que vous ne connaissez très peu.

Le client n’est pas prêt à vous raconter toute sa vie. Surtout, s’il ne vous connaît pas. Mieux, vous n’êtes pas son voisin pour l’importuner !

Supposons qu’un Expert du marketing souhaite lui donner 15 conseils gratuits d’une extrême importance en échange de ses contacts, il faudra d’abord expliquer au client pourquoi il a besoin de ses conseils.

Par contre, donnez toutes les informations sur votre entreprise : nature juridique, photo personnelle, adresse physique. Une vidéo pour montrer que votre produit de même que votre entreprise ne relèvent pas de l’imaginaire. Tous aiment mieux communiquer avec ceux qu’ils connaissent.

L’organisation du texte

Commençons par le commencement : le texte doit être lisible et ne pas se confondre avec l’arrière-plan. Par précaution, n’utilisez pas les nuances de la même palette pour éviter les surprises. Une combinaison gagnante est la fonte sombre sur un fond clair, comme dans un livre !

La police.

Les concepteurs des sites modernes préfèrent les polices Google Fonts :

  • parce qu’elles sont simples et de bonne qualité ;
  • parce qu’elles ne posent pas de problème à l’étape de la mise en page ;
  • la base des polices est mise à jour régulièrement et le choix n’est pas limité ;
  • toute police Google Fonts s’affiche correctement quand vous ouvrez la page dans n’importe quel navigateur.

En choisissant une police de la collection Google Fonts, vérifiez si elle possède des signes diacritiques.

La taille recommandée est de 14 à 18 pixels. Très souvent, on fait une erreur en choisissant une fonte trop petite pour le texte. Au début d’Internet, la plupart des sites utilisaient des fontes de 12 pixels, c’était une norme qu’on respectait tout le temps. Mais avec le temps, on a découvert qu’une police de cette taille n’est pas lisible. Aujourd’hui, la norme minimale est de 14 pixels, mais beaucoup de sites utilisent des fontes d’au moins 18 pixels.

D’après les études du marché, les visiteurs des sites lisent en moyenne 28% des mots affichés.

Le discours direct doit être en italique. Il vaut mieux mettre le discours direct et certaines inscriptions importantes en italique. Vous pouvez aussi mettre en italique le discours direct des acheteurs qui laissent leurs avis — pour montrer que ces paroles appartiennent aux clients et non pas aux propriétaires du site.

N’utilisez le texte en bleu que pour marquer les liens. Les internautes ont pris l’habitude de
distinguer les liens par la fonte bleue ou par le soulignage.

C’est pourquoi, si vous voyez un texte en bleu avec soulignage, cela est automatiquement perçu comme un lien. Donc, la règle est simple : évitez le soulignage et les caractères bleus dans le texte, mais ce marquage est recommandé pour mettre en évidence les liens.

Le web design a des règles bien établies qui concernent la couleur du texte, il faut les retenir et les respecter scrupuleusement. Vous devez être au courant des trois dispositions assez connues notamment : le texte gris dans les zones de saisie du formulaire désigne que vous devez le remplir, les lettres rouges montrent des fautes d’orthographe ou que vous avez omis des informations obligatoires ; les caractères bleus sont réservées aux hyperliens actifs.

Comment appliquer tous ces principes et règles de design aux éléments de la page de destination.

Le premier écran

Citons les principaux éléments du premier écran : le logo, le descripteur, le titre (qui exprime l’avantage), le sous-titre (avantages supplémentaires), le bouton d’action et le formulaire de commande. Examinons plus en détail comment tous ces éléments sont créés.

A l’heure actuelle, le descripteur est rarement utilisé aux États-Unis, car on ne fait que la promotion des grandes marques. Dans ce cas, le descripteur se trouve déjà dans le titre. En France, le descripteur est encore utilisé, mais cette pratique est en voie d’extinction.

Le titre.

Une grande fonte à partir de 30 pixels est nécessaire pour le titre. Le titre doit être de grande taille, de 30 pixels au moins. Le titre attire notre attention en premier lieu lorsque nous accédons à l’écran initial. Huit personnes sur dix lisent le titre.

Il se trouve au centre de la page. Le titre est disposé au centre ou est aligné à gauche, indépendamment de la composition choisie.

Pas plus de 8 à 10 mots. Le titre ne doit pas être long, 10 mots au plus. Le reste est difficilement perçu et retenu par les lecteurs.

Exemple de webdesign du premier écran de la landing page
Un grand titre destiné à capter le regard.

L’image.

Les images sont de différents types.

Une image d’identification. Si vous désirez utiliser un portrait de femme, il faut prendre la première photo que vous aimez et l’insérer. La cliente doit se reconnaître et s’identifier à cette femme (par son âge, sa profession, son apparence, etc.).

Photo du visage de l’entreprise. Il s’agit dans ce cas du visage qui incarne la marque. Généralement, c’est une personne célèbre à laquelle le public fait confiance. Le facteur le plus déterminant, elle doit être associée avec l’entreprise.

Photos des clients. Par exemple, des clients qui ont laissé leurs avis. Dans ce cas, l’usage des photos de personnes est justifié. Le formulaire de commande est disposé respectivement à gauche ou à droite de l’écran.

Image de premier ecran sur la landing Page
Design du site melyssagriffin.com. Le premier écran avec le visage de Melyssa Griffin.

La capture d’écran (Screenshot). Il y a encore une variante d’image, c’est la capture d’écran. Elle est indiquée, si vous voulez donner aux clients une preuve irréfutable.

Par exemple, pour montrer un résultat que votre entreprise peut leur garantir. Ou encore, insérez sur la page une capture d’écran d’une application dont vous faites la promotion. Dans ce cas, il vaut mieux la disposer au centre ou à gauche du titre.

Design de landing page avec une capture d'ecran
Un Screenshot sur l’écran initial du site de Webflow.

La conception du formulaire.

Les champs du formulaire sont de couleur différente par rapport au fond du tableau. Le fond est nécessaire pour distinguer les principaux blocs du landing.

La couleur des zones intérieures du formulaire diffère également de l’arrière-plan. Si, par exemple, l’arrière-plan est marron, les zones de saisie de texte doivent être blanches.

Le formulaire doit être nommé, n’oubliez pas le titre. Le titre de 1 à 3 mots suffit amplement pour expliquer l’objectif du formulaire. « Connexion », « Inscription », « Valider la commande », etc.

Le texte dans les champs du formulaire. Tout d’abord, bien réfléchir aux zones de texte est nécessaire pour le formulaire. Quelles sont les informations essentielles que vous souhaitez obtenir du client ? Le plus souvent, le nom et le courriel suffisent pleinement.

On ne demande que rarement le téléphone et le courriel en même temps. Afin de filtrer les visiteurs inadéquats, on peut ajouter l’adresse web, si l’entreprise s’occupe de la promotion des sites.

Une observation importante : les clients n’aiment pas laisser leur nom et leur prénom en même temps. Votre gestionnaire peut le demander par téléphone quand il aura vraiment besoin de cette information.

Utilisez partout un appel à l’action active. Utilisez les verbes au temps impératif : « Entrez votre nom. Entrez votre numéro de téléphone ».

Les contours aux angles arrondis. Si votre formulaire est muni d’un contour, il vaut mieux que les angles des champs soient arrondis. Les formes pointues dégradent la perception.

Chaque zone de saisie n’est prévue que pour une ligne de texte. Ne faites jamais deux zones de saisie sur la même ligne. Si le formulaire d’inscription a une forme verticale, ne disposez pas le « Nom » et le « Prénom » en horizontale. Une ligne — une zone de saisie de texte.

ëonception du formulaire
Un exemple de conception du formulaire sur notre site

Le masque de téléphone (+33 123 45 67 89). Si vous demandez à quelqu’un son numéro de téléphone, réfléchissez sous quelle forme vous voulez l’avoir. Pour la France, utilisez le masque de saisie du numéro commençant par +33, le client n’aura qu’à introduire les autres chiffres après le code.

Ainsi, vous créez un certain format de collecte des numéros pour votre système CRM (Customer Relationship Management).

 

Faites un masque de la zone de saisie pour que les gens voient tout de suite combien de cases ils doivent remplir — cela vous évitera la peine de déchiffrer les numéros incorrects

Prévoyez aussi la validation des champs de saisie (pour vérifier si tous les chiffres sont
à leur place). La validation des champs prévient l’envoi des informations incorrectes. Si vous faites la collecte des e-mails, activez la vérification de l’alphabet anglais et de la présence du signe @. S’il s’agit des numéros de téléphone, activez la vérification du nombre de chiffres.

Le design et le texte du bouton

Le bouton idéal ne détourne pas l’attention des visiteurs et ils cliquent dessus sans presque le regarder. Un bouton bien dessiné est naturel et se confond à la page, l’internaute ne l’apprécie pas, mais suit inconsciemment son appel à l’action.

Citons les caractéristiques du bouton principal, celui de la commande.

  • C’est un grand bouton d’une couleur unique, facile à détecter à une distance de deux mètres de l’écran. Le client doit comprendre immédiatement ce qu’on attend de lui et son regard doit revenir sans cesse sur le bouton.
  • Il est souhaitable que le bouton soit convexe. Plus son design est réaliste, plus les lecteurs cliquent dessus. Beaucoup de personnes prennent l’habitude de cliquer, comme si de rien n’était, sur des dizaines de boutons par jour : pour appeler un ascenseur, brancher la télé ou le climatiseur, pour répondre aux appels, etc. Plus le bouton de votre page est réaliste, plus le lecteur est susceptible d’y toucher.

Utilisez des gradés, des ombres et des angles arrondis pour obtenir un effet réel

  • Le texte dessus le bouton doit se détacher du fond et être parfaitement lisible
  • Utilisez des mots qui créent une atmosphère d’urgence. Maintenant, aujourd’hui, immédiatement, en un clic — ces mots et expressions poussent à l’action. Mettez-les sur le bouton pour inciter les lecteurs à faire un clic.
  • Par contre, n’actionnez pas la fonction majuscule Caps Lock — sinon vous aurez l’air de supplier les visiteurs.
L’appel doit être concis et clair afin que l’usager sache ce qui l’attend après le clic
Design du bouton sur une landing page
Un bouton parfaitement dessiné sur une page de destination

Les triggers.

Que signifie le terme trigger (ou déclencheur)? Littéralement c’est la « détente » ou la «
gâchette d’une arme ». Mais , c’est une technique pour provoquer le client et le motiver à
accepter votre offre pour satisfaire ses besoins avec votre assistance.

    Les triggers sont des avantages présentés au client sous une forme visuelle.

Le trigger est composé d’un titre, d’un texte et d’une icône. Le design est fait à l’aide du texte
et des icônes. Tout dépend de la conception choisie. Mais il y a toujours une icône. Elle peut
être remplacée par une cloche ou un signe de liste à puces.

Conception de declencheurs
Les triggers peuvent être marqués par des pointeurs ou des coches.

L’effet est renforcé par des icônes — et la réaction des clients ne se fera pas attendre.

Il ne doit pas y avoir plus de quatre triggers qui garantissent l’impact optimal, tandis que le
design du landing reste simple et accessible à l’audience.

Icones dans la conception des trigger
Un bon exemple de triggers où les avantages sont renforcés par des icônes, le titre et la
description.

Les avis

  • L’organisation du texte
    Considérons maintenant les éléments de la page de destination où le texte est édité. Tout d’abord, il faut parler des avis. Comment présenter les avis sur votre landing page ? Après tout, les avis et les histoires de réussite sont très volumineux. On a testé beaucoup de manières de poster les avis et nous vous recommandons les suivantes.
  • Le titre. On peut tirer une citation courte et percutant d’un avis ou exposer en bref son contenu. L’essentiel est de conserver dans le titre l’émotion principale de l’original.
  • Marquez ce qui est important. Mettez en caractères gras les phrases qui mettent en avant les avantages de l’offre.
  • Un lien vers les médias sociaux ou les contacts. Un avis doit avoir une preuve que son auteur existe réellement — que ce soit un lien vers son compte sur un réseau social, un numéro de téléphone et d’autres contacts ou l’adresse de l’entreprise.
  • Le discours direct doit être en italique. Il est permis de mettre le discours direct en italique. Ainsi, un avis se distingue des autres blocs de texte et il n’est pas nécessaire de le mettre sur un arrière-plan spécial.
  • La fonction ou le statut social. Indiquez obligatoirement la fonction ou le statut social de celui qui poste un avis. Par exemple, s’il s’agit d’un régime d’amaigrissement, vous pouvez indiquer, par exemple, que l’auteur du commentaire est Louise Cailleau, 38 ans, mère de deux enfants, et donnez ensuite son e-mail, son numéro de téléphone ou un lien vers son profil pour que les intéressés puissent la contacter.Généralement, les clients potentiels n’écrivent pas aux auteurs des avis, mais ils font quand même confiance à ce qu’ils disent. Le design des avis doit être fonctionnel pour éviter des choses inutiles.
  • La conception du bloc des avis
    Il existe quelques options pour éditer le bloc des avis.
    Un pastiche de réseau social. Un procédé largement connu est de présenter les avis comme une réplique sur Facebook ou sur Twitter.
    Un fond unique. Dans ce cas, tous les avis se distinguent par un fond unique.
    Les guillemets. On met les textes entre les guillemets pour marquer le discours direct. Et en même temps, pour indiquer que ce n’est pas l’auteur du site, mais le client qui parle.
  • Présentation de l’auteur d’un avis
    Il y a trois astuces pour présenter l’auteur.
    Sa photo tirée d’un réseau social. Il est préférable que la photo ne soit pas posée, mais réelle et tirée directement du réseau.
    Le logo. Si un avis a été donné de la part d’une entreprise et vous n’avez pas de photo de l’auteur, vous pouvez mettre le logo de la société.
Un exemple de design d'avis sur une landing page
Design d’un avis sur une landing page.

Comment présenter les garanties

En présentant les garanties, il est important de les visualiser correctement. Il peut y avoir deux options.

Un certificat.La garantie peut être donnée au client sous la forme d’une attestation après avoir achevé un cours de formation qu’il a acheté sur le site.

Ou sous la forme d’un certificat signé par le chef de cours. Un designer peut vous fabriquer un tel document. Il y aura le certificat lui-même qui donne une garantie d’authenticité à 100%, 2 ou 4 lignes de texte, une photo du chef de cours et sa signature.

Les gens s’intéressent toujours aux garanties. Ils peuvent aisément faire défiler les textes, mais ils se penchent obligatoirement sur un certificat ou un papier en-tête. Le client doit considérer votre garantie comme un document scellant votre contrat.

La visualisation des garanties. On a déjà précisé que la visualisation des garanties se fait à l’aide d’un certificat ou d’un document à en-tête avec la signature du directeur. Les garanties peuvent aussi être décorées d’icônes différentes.

Icones pour visualiser la page de garantie
Icônes de visualisation des garanties sur une landing page

En réalité, une telle garantie est fictive, elle n’a d’importance qu’aux yeux du client et grâce à une belle présentation.
Tâche pratique : vérifiez la maquette de la page de destination à l’aide
de la liste de contrôle. Téléchargez la liste de contrôle.

Les points essentiels de l’article 4

Retenez bien les principes essentiels de conception. Ces principes se résument à la légèreté et la simplicité, à la convivialité et la fonctionnalité, à la clarté et la logique. Assurez-vous que votre design ne contredit pas ces principes. Rappelez-vous qu’un texte noir sur le fond blanc est mieux mémorisé que tout autre.

La taille de la police est de 14 pixels au moins. Il faut mettre le discours direct en italique, évitez la couleur rouge et la fonction majuscule Caps Lock pour les titres et n’utilisez la fonte bleue et le soulignage que pour les liens.

Le premier écran est une page à laquelle les visiteurs prêtent toujours attention. Les composants indispensables du premier écran sont : le logo, le descripteur, le titre (qui exprime l’avantage principal), le sous-titre (exprime des avantages supplémentaires), le bouton de l’action ou le formulaire de commande et une photo thématique.

Les caractéristiques d’un formulaire de souscription idéal. Le bouton doit être de couleur unique (facile à détecter à une distance de deux mètres de l’écran), pas plus de 2 ou 3 zones de saisie de texte et tous les champs munis d’un masque et de la validation.

Les triggers sont des avantages présentés au client sous une forme visuelle. Les triggers peuvent contenir des textes et des icônes. Tout dépend de la conception que vous choisissez. N’utilisez plus de quatre triggers à la fois.

Présentez correctement les avis et les histoires de réussite. Les éléments principaux de la page de destination sont : le titre qui exprime l’avantage principal, les choses importantes sont écrites en caractères gras, le discours direct est mis en italique, il y a un lien vers le profil social ou les contacts d’une personne qui laisse un avis, il faut aussi préciser son poste
et son statut social.

Matériel supplémentaire pour l’article 4

Liste de contrôle du contenu de la Landing Page

Articles similaires

Margot Cailleau

Spécialiste du Marketing Digital, employé de l'agence VKWeb. Spécialiste certifié Google AdWords. Auteur d'articles sur le référencement, le PPC et le marketing des médias sociaux chez VKweb.fr ©.

Afficher tous les articles

Cet article a été créé uniquement pour vkweb.fr ©. Pour référencer cet article, qu'il soit complet ou partiel, un lien vers cette page est nécessaire.
Toute erreur constatée dans l'article, merci de nous contacter.

Margot Cailleau

Spécialiste du Marketing Digital, employé de l'agence VKWeb. Spécialiste certifié Google AdWords. Auteur d'articles sur le référencement, le PPC et le marketing des médias sociaux chez VKweb.fr ©.

Abonnez à notre blog

Restez à jour avec nos derniers blogs. Nous ne spamons pas.

Published by Margot Cailleau

Spécialiste du Marketing Digital, employé de l'agence VKWeb. Spécialiste certifié Google AdWords. Auteur d'articles sur le référencement, le PPC et le marketing des médias sociaux chez VKweb.fr ©.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

shares