Dans les articles précédents, nous avons examiné les étapes successives de création d’une page de destination performante, à commencer par l’étude des besoins de l’audience cible, jusqu’aux principes fondamentaux du design.

Quatre chapitres ont été consacrés à ces étapes :
Chapitre 1. « Landing Page » : définition, exemples, application.
Chapitre 2. Étapes de création d’une « landing page ».
Chapitre 3. Parties composantes d’une « landing page » : blocs fonctionnels.
Chapitre 4. Principes de conception d’une « landing page ».

Nous abordons le chapitre final de notre guide. Il est consacré à la préparation au lancement d’une landing page.

Il y a plusieurs possibilités de construire une landing page : la commander à un pigiste, la concevoir sur un éditeur de sites, acheter une maquette toute prête et confier la mise en page à un informaticien.

Si vous décidez de créer votre site à l’aide d’un constructeur, cela ne pose pas de problèmes, d’autant plus que dans notre article « Éléments du landing : blocs fonctionnels » nous avons examiné chaque composant de la page de destination et sa conception à l’aide de l’éditeur Wix : vous ne devez que choisir les blocs qui correspondent à votre prototype.

Quelques mots à propos des éditeurs des pages de destination

En principe, les éditeurs des landings sont recommandés pour tester rapidement un business. Si un landing assemblé sur un éditeur donne des résultats, vous pouvez être sûr et certain qu’une page de destination normalement construite sera encore plus performante. Au contraire, si les résultats ne sont pas satisfaisants, il n’y a aucune possibilité d’en tirer une conclusion valable. Probablement, votre idée n’était pas bonne, ou peut-être l’éditeur n’était pas suffisamment élaboré et vous avez essayé d’insérer une idée innovante par le biais de techniques trop conventionnelles ou inadaptées.

Pour tester une nouvelle idée, utilisez toujours les éditeurs de landings. Mais si vous connaissez bien votre niche du marché, vous n’en avez pas besoin.

 

Coopération avec les pigistes

Lorsque vous travaillez avec un pigiste, la première chose à faire est de vérifier votre spécification technique à l’aide de la liste de contrôle du contenu de la landing page.

Ensuite, vous choisissez un spécialiste et vous lui fixez sa mission. Préparez-vous à ce que les pigistes préfèrent la liberté (c’est pourquoi ils ne sont pas dans les bureaux) et choisissent leurs propres heures de travail. Assez souvent, ils ne remettent pas le travail à temps.

Vous devez savoir comment assurer la réalisation des tâches à temps tout en respectant les exigences techniques, et pour cela vous devez contrôler le travail des pigistes.

Composez une spécification technique détaillée (avec un prototype de landing page et une liste de contrôle), parce que tout ce qui est mal compris sera fait à contre-courant.

 

Comment choisir un designer ou tout au moins un maquettiste ?

Les choix ne sont pas très difficiles à condition de bien définir le profil et d’affiner les recherches sous forme d’entonnoir. Il faut d’abord composer une liste de spécialistes et leur envoyer des lettres avec une description de votre commande, il ne reste ensuite qu’à attendre leurs réponses avec les prix et les délais. Vous recevez des réponses et discutez à propos des détails.

Qu’est-ce qu’un entonnoir vient faire ici ? Supposons que vous avez une centaine de pigistes sur votre liste. Ils ont tous reçu votre spécification technique, mais 20 sur 100 vous ont répondu dont 5 seulement ont indiqué des prix et des délais qui vous conviennent. Il vous reste de parcourir les portfolios de ces cinq candidats. Au lieu d’en examiner une centaine : vous évitez des efforts inutiles et gagnez du temps. Finalement, vous engagez un designer avec le meilleur portfolio où la pire des maquettes vous a plu.

Aussi triste comme il est, mais la page que l’artiste va faire pour vous aura l’air de la pire de ces maquettes. Ne vous y trompez pas, il ne faut pas lui demander la lune parce qu’il a réussi quelques projets avant. Si son échantillon le plus laid vous convient, n’ayez pas peur de l’engager.

Il y a des choses que vous devez prendre en considération en dressant la liste des designers. Premièrement, c’est leur spécialisation. Il faut chercher un webdesigner, de préférence celui qui s’occupe des sites et, encore mieux, de la conception des pages de destination.

N’acceptez que ceux qui puissent fournir des échantillons de leur travail, ignorez les candidatures sans portfolio.

Vérifiez le classement du designer et lisez les avis que ses clients ont laissés sur le site des pigistes. Beaucoup de sites ont des tableaux de classement où les clients peuvent apprécier les œuvres des concepteurs en mettant des signes « – » et « + » ou d’autres notes.

Les avis, les commentaires écrits — voilà ce qui est vraiment important. Il est facile de mettre un minus, mais il faut quand même donner une explication. Il doit y avoir un motif sérieux pour écrire une critique négative avec des preuves que le designer n’a pas pu accomplir la tâche qui lui a été confiée, par exemple, n’a pas respecté la date limite.

Combien de pigistes doivent être sur la liste ? Envoyez la spécification technique à 20 – 40 personnes. C’est pleinement suffisant pour trouver un bon spécialiste, mais plus la liste est longue plus vous avez de chances de respecter les délais et de trouver celui que vous cherchez.

Message. Nous préparons un seul message pour tous les designers. Qu’est-ce qu’il faut écrire au juste pour qu’ils vous comprennent ?

Il faut assigner la tâche — par exemple, de dessiner une maquette d’une page de destination.

Il faut fixer le délai — par exemple, « dessiner une design-maquette d’une page de destination en trois jours ». Trois ou quatre jours c’est suffisant pour dessiner un landing.

Il faut absolument ajouter au message le prototype de la page (votre projet).

    Il faut envoyer le prototype de la page de destination avec votre premier message au designer.

Une liste de contrôle de la qualité de design doit être ajouté également à votre message, indiquez que la conception doit être conforme à cette liste, cela permettra à l’artiste de juger s’il en est capable.

Demandez tout de suite quand le designer pourra s’occuper de votre projet, quelle sera sa rémunération et précisez les modalités de paiement.

Ces cinq points doivent être énumérés dans votre première lettre.

Vous allez recevoir des réponses presque immédiatement. Et vous savez déjà ce qu’il faut faire après.

Finalement, vous avez choisi un designer et vous lui avez assigné sa tâche. Mais comment garantir la qualité du travail dans les meilleurs délais ?

Il faut diviser le travail en deux étapes : la conception du premier écran et la conception du reste de la page. Plus précisément, vous convenez avec l’artiste qu’il vous dessine le premier écran et vous l’envoie pour corrections et, ensuite, il commence à s’occuper des autres blocs.

En même temps, il faut fixer strictement le temps de remise de chaque étape du projet : par exemple, mercredi 12:00. Il est préférable de le faire par écrit.

Quand vous collaborez avec un pigiste, votre timidité ne joue pas en votre faveur. N’hésitez pas à rappeler à votre fournisseur votre commande, ça vaut la peine. Vous devez préparer la veille une lettre de rappel : « Bonjour, Serge. Souvenez-vous que demain à midi vous devez m’envoyer la maquette du premier écran ? Je suis impatient de la voir. Merci ». Votre lettre doit être courtoise, mais résolue.

Si vous ne pouvez pas vous permettre un designer, trouvez tout au moins un metteur en page. Assez souvent, 200 euros peuvent être pour vous une dépense exorbitante. Mais si vous avez du temps, il est possible de construire un site à une page à l’aide des modèles.

Choisissez d’abord un modèle convenable. Par exemple, sur le site d’Envato trouvez et téléchargez de beaux modèles pour un landing. Il est vrai qu’il faudra payer de 40 à 50 dollars en moyenne pour un modèle. Mais en revanche, il n’y a pas de problèmes avec les pigistes.

Qu’est-ce qu’il faut vérifier dans un modèle : les couleurs, les polices, l’emplacement des blocs et la conception générale. Il est important que le modèle vous plaise dans son ensemble, la disposition des blocs peut être modifiée à l’étape de la mise en page.

Lorsque vous avez un modèle, vous commencez à chercher un maquettiste au lieu d’un designer et suivez les mêmes recommandations. Changez seulement la catégorie de recherche « designer » contre « mise en page des sites ».

Le travail du maquettiste coûte moins cher, car sa tâche sera de « mettre en page un landing d’après un modèle tout prêt ». Mais il faut contrôler le pigiste pour qu’il refasse complètement le modèle à l’exemple du prototype.

Vérification du travail.

Vous devez vous demander déjà comment contrôler le travail du designer et du maquettiste. Pour le faire correctement, je vous recommande de vous servir de notre liste de contrôle du design et de la mise en page. Si dans les paragraphes précédents vous avez tout fait comme il se doit, les spécialistes feront leur travail conformément à la liste de contrôle.

Quelques liens vers les bourses des pigistes

1. Malt
2. Creme de la creme
3. Freelance
4. 404 Works
5. Cowokees
6. Kang

 

Mise en page
En règles générales, la mise en page est un processus de transformation d’une image PSD en document adapté pour l’environnement web. Comme dans le cas de la conception artistique, n’essayez pas de le faire vous-même, mais engagez un maquettiste travaillant à distance.

Il faut savoir les quatre règles simples de coopération avec un maquettiste.

  • Choisissez un bon maquettiste. Faites-le à l’exemple de recherche d’un designer.
  • Fixez-lui la tâche de la même manière qu’au concepteur.
  • Rappelez-lui constamment de vous-même et de votre projet pendant le temps de votre coopération.
  • Vérifiez la maquette.

Vous pouvez contrôler la qualité de la maquette sans même connaître le codage HTML. Pour vous faciliter la tâche, servez-vous de notre liste de contrôle.

  • Validez la maquette sur le Markup Validator http://validator.w3.org. Cliquez sur le lien et entrez l’URL de votre site, ensuite, cliquez sur le bouton « Check ». Après la validation, envoyez le lien à votre maquettiste pour faire les corrections.
Nu HTML Checker
Un exemple de validation d’un site pour trouver des erreurs HTML sur validator.w3.org.
  • Vérifiez si la page s’affiche correctement dans les cinq navigateurs suivants : Chrome, Firefox, Internet Explorer, Opera, Safari. C’est la tâche du maquettiste, mais les maquettistes sont négligents et s’en fichent pas mal. Il vaut mieux les suivre de près.
  • Vérifiez si la page s’affiche correctement sur un smartphone et une tablette.
  • Vérifiez l’affichage en changeant la résolution de l’écran.
  • La vitesse d’affichage doit être inférieure à 4 secondes.
  • La taille de la fonte la plus petite (les titres n’étant pas pris en considération) est de 14 à 18 pixels.

Voilà en résumé, les principales exigences de la maquette.

Domaine

Les critères essentiels du choix des domaines.

  • Le nom du domaine doit être court et intelligible. Le nom du domaine doit être facile à retenir et à reproduire. Par contre, il n’y a pas de recommandations concernant le nombre de caractères dans le nom. Retenez seulement qu’un nom court est préférable. Essayez d’utiliser les noms de domaine de 10 caractères au maximum.
  • Le nom de domaine doit être facile à écrire. Supposez que votre futur client fasse une faute en saisissant le nom de domaine et accède à un autre site, c’est un scénario qui ne vous arrange pas du tout. Evitez des mots étrangers difficiles à prononcer, des combinaisons inhabituelles de lettres et tout ce qui peut provoquer une faute de saisie.
  • Choisissez un domaine dans une zone d’enregistrement appropriée. Une zone de domaine se distingue par un suffixe ou une « extension » à la fin du nom (.com, .net, .org, etc.). Les spécialistes ne sont pas unanimes en ce qui concerne le choix de la zone. Certains d’entre eux recommandent la zone .com qui est la plus ancienne sur le web et la plus connue (les gens préfèrent ce qui est populaire, c’est pourquoi ils estiment que les domaines avec une extension .com sont plus fiables). Mais si votre site ne s’adresse qu’à un seul pays ou à une seule région, n’hésitez pas à choisir un domaine dans la zone correspondante.
IONOS zone de domain .fr
Sur quel site peut-on acheter un domaine de la zone .fr ?

Achetez votre domaine où bon vous semble. Par exemple, le prix d’un domaine dans la zone .fr sur ionos.fr https://www.ionos.fr/domaine/fr-domaine commence à partir de 1 euro par an.

Hébergement

Vous êtes absolument libre de payer le service d’hébergement qui vous convient. Vous pouvez essayer lws.fr — c’est un fournisseur réputé des services d’hébergement.

Tarifs d'hebergement du LWS
Tarifs d’hébergement sur le site lws.fr

 

La sécurité de votre site et de votre serveur dépend en grande partie du fournisseur des services d’hébergement. Avant le paiement, demandez quels instruments techniques de protection possède le fournisseur. Vérifiez si le service d’assistance réagit rapidement.

Après avoir payé les services d’hébergement, envoyez votre login et votre passe au maquettiste. Demandez-lui de tout vérifier et faire les réglages. Après quoi, modifiez obligatoirement votre login et le mot de passe de sorte qu’il ne puisse plus y accéder sans votre permission.

Commande à partir du formulaire.

Lorsqu’un visiteur remplit le formulaire sur votre landing et clique sur le bouton, vous devez recevoir automatiquement une demande sur votre e-mail.

Comment configurer ce processus ? Vous créez une boîte e-mail uniquement pour les demandes. Transférez le lien au maquettiste. Dans les paramètres du landing page, il indique votre boîte e-mail pour y rediriger toutes les demandes à partir du formulaire.

Le formulaire doit être simple et facile à remplir. De préférence, il doit avoir une forme de petit tableau.

Quelles zones de saisie obligatoires faut-il prévoir dans le formulaire ?

  • Elles ne sont pas nombreuses : nom, e-mail, numéro de téléphone.
  • Et le titre du formulaire. Si vous avez des formulaires en haut, en bas et au centre de votre landing, il faut donner un titre à chacun d’eux. Un mois après, vous allez peut-être réaliser que la plupart des commandes proviennent du formulaire au centre de la page. Vous regardez quel appel à l’action (CTA) se trouve dans ce formulaire et qu’est ce qui intéresse les visiteurs de préférence. Et vous éditez le formulaire en haut de la page, compte tenu de vos découvertes, pour augmenter le taux de conversion.
  • L’URL c’est l’adresse du site que l’on trouve dans la barre d’adresse. Vous pouvez la saisir et la recopier dans le formulaire. Si vous utilisez dans votre publicité des balises UTM et d’autres moyens d’aiguillage, le maquettiste peut programmer un gestionnaire qui décompose ces balises et les transmet au formulaire de commande. Ainsi, vous pouvez comprendre de quelle source du trafic fournit le plus de commandes.
  • Vous pouvez aussi retransmettre sur votre boîte e-mail l’heure à laquelle chaque commande a été envoyée. Et déterminer les périodes où les commandes sont les plus nombreuses. Ces données permettront de perfectionner votre système de conversion des clients.
  • Configurez aussi le système de notification par SMS. Quand une commande arrive, vous recevez un SMS — et pouvez donc la traiter plus rapidement.

 

Page de remerciements

Une fois que le visiteur a rempli le formulaire de commande et cliqué sur le bouton, il doit accéder à la page de remerciements.

Page de remerciement sur une landing page or site web
Un exemple d’une simple page de remerciement sur une landing page.

 

C’est une page très simple, il ne faut rien inventer. L’en-tête de la page reproduit celui du landing et au-dessous se trouve quelques mots de remerciement : « Merci pour votre commande, notre gestionnaire vous rappelle dans N minutes ». Rien de spécial, mais il faut le faire absolument.

La page de remerciements peut aussi servir à faire un cadeau sous la forme d’une courte vidéo gratuite, d’un lien vers un webinaire, d’un service ou d’une marchandise ou encore exprimer au client des remerciements personnels de la part du directeur ; parfois, on y trouve une vidéo démontrant le produit concerné et ses valeurs.

Essayez de proposer à la personne qui explore cette page une micro-conversion — s’abonner à un blog ou proposez-lui d’entrer dans un groupe de réseau social ou de cliquer sur le bouton « racontez aux amis ».

Page de remerciement sur une landing page ex 2
Un exemple d’une page de remerciement avec proposition de s’abonner à un blog.

 

Premièrement, cette page servira à formuler vos objectifs. Google Analytics suit bien les conversions à partir de la page de remerciements.

Deuxièmement, elle est capable d’augmenter le taux de conversion du landing et de fidéliser les clients.

Installation d’un compteur et fixation de l’objectif sur Google Analytics

Afin d’améliorer un site, il faut bien savoir quel public vous visite et pour quelles raisons. Les compteurs renseignent sur la provenance des visiteurs, quels facteurs les empêchent de faire les achats et combien de temps ils passent sur la page de destination.

Le compteur le plus populaire est le système d’analyses et de statistiques Google Analytics. Ce compteur recueille des statistiques sur les visiteurs du site et possède de nombreux outils d’analyses.

Pour ajouter un compteur sur votre landing, vous devez passer sur le site https://analytics.google.com/. Plus loin, l’algorithme d’action est simple :

  • Inscrivez-vous à Google Analytics ;
  • Recevez un code et recopiez-le sur le site.
Google Analytics code de suivi google
Saisissez le code dans la section « Website Tracking ».

 

Il est préférable d’insérer le code du compteur au plus près du début de la page pour garantir la précision des données. Certains visiteurs font des entrées flashes sur le site et le compteur n’a pas le temps de les enregistrer. La meilleure place pour le compteur est immédiatement après la balise ‘< head >’. Si vous ne savez pas où placer le compteur, confiez cette tâche au maquettiste.

Ensuite, dans l’onglet « Objectifs », ajoutez un objectif à votre page de remerciements.
Revoyons vos actions plus en détail.
1. Ouvrez Google Analytics.
2. Dans le panneau « Admin », allez à l’onglet « Vue » de la section « Objectifs » et cliquez sur « Nouveaux Objectifs ».

Objectifs dans Google Analitics
Fixez les objectifs dans Google Analitics.

3. Ensuite, configurez les paramètres de l’objectif. Dans la fenêtre pop-up vous écrivez le nom de l’objectif, par exemple « Thank You Page » et l’identificateur / groupe qui sont affectés à chaque objectif (il y en a 20 au total).
4. Pour spécifier les détails de l’objectif, sélectionnez la « Configuration de l’objectif – Modèle ». Type de l’objectif : Destination, « Est égal(e) à » — spécifiez l’URL exact de la page de remerciement.

objectifs dans Google Analitics no2
Sélectionnez la « Configuration de l’objectif – Modèle ». Le nom de l’objectif : « Thank You Page ». Le type de l’objectif : « Destination ».

L’objectif sera atteint lorsque le visiteur accède à la page de remerciement.

Objectifs dans Google Analitics no 3
Il faut copier l’adresse exacte de la page et l’insérer sur l’onglet « Nom de l’écran de l’application ou Url de la page Web ».

Supposons que l’adresse de la page de remerciements est ‘https://site.fr/thank-you/’ Il faut le recopier dans Google Analytics. Cliquez sur « Enregistrer » — l’objectif est créé !

 

Vérification de la page de destination avant le lancement

Qu’est-ce qu’il faut vérifier obligatoirement avant le lancement de la landing page.

1. Vérifiez si le téléphone indiqué sur la page fonctionne bien. Si vous composez le numéro, le gestionnaire doit répondre tout de suite.
2. Vérifiez si les commandes arrivent à la boîte e-mail indiquée. Pour le contrôler, envoyez des commandes à partir de chaque formulaire sur votre page. ‰
3. Vérifiez si la notification SMS des commandes arrive immédiatement.

Tâche pratique :
Sélectionner des pigistes et construire une landing page. Configurer le système analytique.

Les points essentiels du chapitre 5

  • La sélection des pigistes. Prêtez attention à la spécialisation du candidat, à son portfolio, examinez son classement et les avis des clients. Utilisez la méthode d’entonnoir dans vos recherches.
  • Contrôlez strictement les délais. Divisez tout le travail en deux étapes : la conception du premier écran et le design du landing dans son ensemble. Notez par écrit les dates limites et rappelez-les régulièrement au designer de votre projet.
  • Après la mise en page, passez à la configuration du système analytique. Choisissez un domaine et un service d’hébergement. Configurez l’envoie des commandes à partir des formulaires. Installez les compteurs et fixez les objectifs.
  • La page de remerciements est un élément indispensable de la page de destination. La page de remerciements comprend l’en-tête du landing et la phrase « Merci pour votre commande. Notre gestionnaire vous rappelle dans N minutes ». Un des objectifs de Google Analytics est que le visiteur accède à la page de remerciements.

 

Conclusion

Alors, vous avez appris les principes fondamentaux de la création des landing pages. N’oubliez pas que chacune de vos pages de destination peut être améliorée après des tests et l’optimisation. Les consultations de l’agence VKWeb vous permettront de construire une landing page performante et axée sur la conversion. Et je vous encourage à nous en faire part dans vos commentaires !

 

Matériels supplémentaires pour l’article 5

Liste de contrôle du design de la Landing Page 5.1
Liste de contrôle de la maquette de la Landing Page 5.2

 

Articles similaires

Margot Cailleau

Spécialiste du Marketing Digital, employé de l'agence VKWeb. Spécialiste certifié Google AdWords. Auteur d'articles sur le référencement, le PPC et le marketing des médias sociaux chez VKweb.fr ©.

Afficher tous les articles

Cet article a été créé uniquement pour vkweb.fr ©. Pour référencer cet article, qu'il soit complet ou partiel, un lien vers cette page est nécessaire.
Toute erreur constatée dans l'article, merci de nous contacter.

Margot Cailleau

Spécialiste du Marketing Digital, employé de l'agence VKWeb. Spécialiste certifié Google AdWords. Auteur d'articles sur le référencement, le PPC et le marketing des médias sociaux chez VKweb.fr ©.

Abonnez à notre blog

Restez à jour avec nos derniers blogs. Nous ne spamons pas.

Published by Margot Cailleau

Spécialiste du Marketing Digital, employé de l'agence VKWeb. Spécialiste certifié Google AdWords. Auteur d'articles sur le référencement, le PPC et le marketing des médias sociaux chez VKweb.fr ©.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

shares