Dans le marketing actuel de 2020, le temps que prend un visiteur pour ouvrir votre page web est directement lié à la conversion est doit donc être une priorité.

Mais, qu’est-ce qui affecte le chargement de vos pages web ? Pour beaucoup, la vitesse des pages est un concept difficile. Nous allons voir ensemble ce que c’est réellement, les risques et ce que l’on peut faire pour y remédier.

 

Qu’est-ce que la vitesse de chargement d’une page (PageSpeed)?

La vitesse de la page est une mesure de la vitesse de chargement du contenu de votre page. Elle est souvent confondue avec la “vitesse du site” qui se réfère à l’ensemble du site.

Vous pouvez évaluer et obtenir des conseils utiles sur votre site grâce à un certain nombre d’outils que nous allons expliquer.

 

Google PageSpeed Insight

Pour cet article consacré à la vitesse de votre site, il aurait été impensable de ne pas consacrer un paragraphe pour Google PageSpeed Insight. C’est un outil indispensable pour tout Webmaster, développeur et propriétaire.

Pourquoi je dois utiliser Google PageSpeed Insight?

  1. Car il indique la qualité globale des pages web
  2. Google PageSpeed vous donne une liste des facteurs qui peuvent être améliorés.
  3. L’intérêt de l’outil PageSpeed Google est de donner un indice de performance d’un site sur la version Bureau et un indice de performance de la version mobile.
  4. La performance de votre site détermine votre référencement sur Google. Utilisez cet outil pour être en conformité avec le moteur de recherche

Pour faire le test de votre site, veuillez vous rendre sur la page pour Google PageSpeed : https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/?hl=fr

 

Comment lire les résultats de PageSpeed ?

Score : Le score que PageSpeed vous donne varie de 1 à 100, 1 étant la note la plus basse et 100 la note la plus grande. Mais rare sont les sites qui atteignent 100/100. L’essentiel, c’est de s’en approcher le plus possible avec les conseils qui sont donnés dans cet article.

Vous aurez aussi des codes couleurs faciles à lire : rouge, orange et vert pour chaque indicateur.

 

Et mon SEO avec PageSpeed Insight ?

  1. PageSpeed Insight a été créé par Google, le moteur de recherche le plus utilisé au monde.
  2. La vitesse de chargement de page a été ajouté dans les critères de référencement et PageSpeed Insight aide à savoir les facteurs importants à modifier pour optimiser le temps de chargement et qui sont considérés lors de l’indexation.

 

Pourquoi la vitesse des pages est-elle si importante?

Une étude a été menée dans laquelle la moitié des participants s’attendaient à ce que la page se charge moins de 2 secondes. 64% des utilisateurs de téléphones portables ne sont prêts à attendre que moins de quatre secondes. La différence entre deux et quatre secondes peut sembler minime, mais pour une e-com-Pour une entreprise comme Amazon, chaque seconde de retard dans le chargement coûte environ 1,6 milliard de dollars annuellement.

 

Cette étude démontre qu’un retard peut entraîner des pertes pour votre entreprise. Le suivi

Des observations intéressantes ont été faites :

  • La conversion a diminué de 7 % ;
  • La satisfaction des clients a diminué de 16 points ;
  • Les pages consultées ont diminué de 11 % par rapport à la normale.
  • Le taux de rebond augmente de 40 %, alors qu’il fallait plus de 3 secondes pour le charger

 

Veuillez consulter ces taux de rebond:

pagespeedFAQ-FR

Comme vous pouvez le constater, chaque seconde de chargement vous fait perdre de la satisfaction, des ventes et des conversions.

Maintenant que vous comprenez l’importance de la vitesse de votre site web, vous avez un avantage sur vos concurrents. Ces changements ne profitent qu’à votre entreprise et vos revenus. Ceux qui n’ont pas abordé ces questions auront du mal à comprendre pourquoi leurs sites ne convertissent pas aussi bien.

 

1. Réduire les requêtes HTTP

Réduire le nombre des requêtes HTTP est la clé.

Des études suggèrent que 80% du temps nécessaire pour charger un site web est dû au téléchargement d’éléments tels que des images, des scripts et des feuilles de style. Plus vous avez des composants, plus vous avez de requêtes HTTP, ce qui augmente le temps de chargement. Afin de réduire leur nombre, vous devez d’abord déterminer combien de requêtes votre site effectue pendant une période donnée. Ensuite, vous faites en sorte de réduire ce nombre.

Pour déterminer le nombre de requêtes, vous devez utiliser Google Chrome et utiliser l’outils de développement pour voir combien de requêtes HTTP votre site effectue.

Faites un clic droit sur la page que vous voulez analyser, et cliquez sur “Inspecter”, puis sur l’onglet “Réseau”

reduceHTTP

Vous pouvez même faire un survol pour obtenir plus d’informations:

HTTP-metrics

 

2. Votre forfait d’hébergement

L’hébergeur que vous choisissez pour votre site a beaucoup d’importance. Le coût n’est pas le seul facteur, car moins cher ne signifie pas meilleur.

Lorsque vous travaillez sur un tout nouveau site ou une nouvelle idée, il est judicieux de limiter le budget pour l’hébergement – après tout, cela permet d’économiser sur les coûts. Mais plus vous recevez de trafic, plus vous devez être attentif à votre hébergement. Il est possible qu’il ait besoin d’une mise à jour. La vitesse de votre site web et le forfait d’hébergement choisi, ainsi que la fiabilité des fournisseurs d’hébergement sont des aspects inséparables qui doivent être bien examinés.

Nous suggérons de choisir un forfait d’hébergement qui peut fournir plus de ressources le moment venu. Il existe quatre types de forfait d’hébergement web :

Hébergement mutualisé – Comme l’implique le mot, l’hébergement mutualisé est un hébergement dans lequel vous partagez les ressources des autres.

Hébergement dédié – Une configuration d’hébergement dans laquelle un serveur est consacré à une seule organisation dans son seul but.

Hébergement VPS – VPS signifie “Virtual Private Server”, c’est essentiellement une combinaison d’hébergement dédié et d’hébergement mutualisé. Dans ce cas, le fournisseur de services prend essentiellement un seul élément de matériel, le serveur, et le partitionne virtuellement en plusieurs espaces d’hébergement individuels,

chacun ayant son propre environnement d’exploitation.

Cloud hosting – Ce plan ressemble à l’hébergement VPS. La différence est que le VPS repose sur un serveur physique alors que le cloud repose sur plusieurs serveurs et que les ressources virtuelles sont partagées entre plusieurs ordinateurs serveurs qui travaillent ensemble pour créer un large réseau virtuel (cloud).

Image: (the link did not work: Error 404)

Chaque type d’hébergement a ses avantages et ses inconvénients. Chaque type a ses propres placements, ressources, prix et niveau de fiabilité.

Pour commencer, l’hébergement mutualisé fera l’affaire. Cependant, dès que vous aurez plus de trafic et de ressources, optez pour un plan qui donne à votre site ses propres ressources.

 

3. Le TTFB

Le “Time To First Byte” (temps au premier octet) est une mesure utilisée pour indiquer la réactivité d’un serveur web ou d’une autre ressource. Elle est indiqué sur Google PageSpeed Insight en ms. Elle mesure le temps d’attente du navigateur avant de recevoir son premier octet de données du serveur. Plus le temps nécessaire pour obtenir ces données est long, plus il faut de temps pour afficher votre page.

TTB

 

C’est un paramètre important qui détermine la vitesse ainsi que le référencement de votre site.

Il est important de comprendre que la TTFB (time to first byte) n’est pas la même chose que la vitesse d’un site web. Il s’agit en fait d’une mesure de la réactivité. Une TTFB est composée de plusieurs éléments, dont un temps de demande HTTP, un temps de demande de processus et une réponse. Google PageSpeed Insights recommande un temps de réponse du serveur inférieur à 200 ms.

Pour savoir votre TTFB, utilisez les outils suivants:

i) https://tools.keycdn.com/performance

TTFB-ex1

 

ii) https://tools.pingdom.com/

pingdomScore

 

iii) http://www.webpagetest.org/

Si vos performances sont supérieures au nombre spécifié, essayez de les réduire en résolvant les problèmes de configuration du serveur, les problèmes de réseau, la création de contenu ou le trafic du site.

Pour réduire la TTFB, vous pouvez activer la mise en cache du navigateur – c’est l’un des moyens les plus efficaces et les plus courants.

 

4. Effectuer un audit de compression

Faites en sorte que la taille de vos fichiers soient les plus petits possibles, sans en sacrifier la qualité. C’est dans l’intérêt de votre site. Plus vos fichiers sont petits, plus ils se chargeront rapidement – et plus vos temps de chargement globaux seront réduits. Encore une fois, assurez-vous que cela ne nuit pas à la qualité de votre conception.

Pour savoir si vos modifications ont fonctionné, il suffit de lancer un audit de compression. Nous vous recommandons d’utiliser l’outil gratuit GIDNetwork. Après les analyses, il donnera le résultat attendu de la compression et montrera à quoi ressemblera le site après la procédure.

Regardez les résultats que nous avons pu obtenir :

4-compressionAudit

 

Vous aussi pouvez utiliser cet outil gratuit ici :

http://www.gidnetwork.com/tools/gzip-test.php

 

5. Réduire la taille des images

Les images jouent un rôle majeur sur votre marque et l’image de votre entreprise. Si vous n’utilisez pas d’images, la page sera fade, inintéressante et votre visiteur aura une perception négative de votre site et de votre entreprise. D’autre part, les images jouent un rôle important dans la rapidité de votre site. La question est donc de savoir comment gérer cet équilibre.

Google PageSpeed vous indiquera si vos images sont dimensionnées correctement ou non et vous indiquera si les formats sont bons également.

Nous suggérons de réduire la taille de toutes les images dans la mesure où c’est possible. Cependant, pour ne pas “tuer” la qualité, utilisez des outils spéciaux – par exemple, compressor.io. Sauvegardez les images en JPG ou PNG (ce sera en fonction du résultat souhaité).

 

6. Réduire et fusionner les fichiers

Comme mentionné précédemment, plus votre site fait l’objet de demandes, plus il est difficile à charger. Nous sommes conscients qu’il est impossible de supprimer tous les fichiers et de laisser le site vide, mais vous pouvez réduire et fusionner les fichiers HTML, les fichiers CSS et JavaScript, et les polices Google.

Une fois que vous avez réduit les demandes, voyez si vous pouvez réduire, diminuer ou minimiser vos demandes ou si vous pouvez même les combiner. Cela permet de réduire la taille de chaque dossier, ainsi que le nombre total de dossiers. Ainsi, si votre site comporte plusieurs fichiers CSS et JavaScript, vous pouvez les combiner en un seul.

Sur Google PageSpeed, vous serez amené à réduire le temps d’exécution de Javascript, CSS et HTML séparément. La vérité est que vous pouvez les fusionner et minimiser le temps de chargement de votre site.

Pour réduire notre code JS et CSS, nous vous conseillons d’utiliser :

https://www.minifier.org/

Cet outil gratuit supprime les espaces, supprime les commentaires, combine les fichiers et optimise/réduit quelques modèles de programmation courants.

 

7. Utiliser l’asynchronisme

Ce stade, le nombre des requêtes http a été réduit, minimisé et même combiné. L’étape suivante consiste à optimiser la méthode dans laquelle elles seront chargées. Les scripts tels que CSS et JavaScript peuvent être chargés de deux manières différentes : De manière synchrone ou asynchrone.

Charger de manière synchrone signifie que chaque fichier est téléchargé de manière synchrone, c’est-à-dire un à la fois. Par conséquent, tant que le premier fichier n’est pas complètement téléchargé, le téléchargement suivant ne peut pas commencer.

Le chargement asynchrone, en revanche, permet de télécharger plusieurs fichiers en même temps. Le téléchargement d’un fichier n’affecte pas l’autre. Vous pouvez donc télécharger plusieurs fichiers en même temps.

Veuillez noter que tous les scripts ne peuvent pas être chargés de manière asynchrone. L’asynchronisation ne concerne en fait que les scripts dont vous n’avez pas besoin pour l’affichage initial.

Pour ceux qui ont un niveau avancé, nous vous suggérons d’utiliser un JMeter :

http://jmeter.apache.org/ usermanual/index.html

Cependant, si vous n’êtes pas familier avec l’asynchronisme, le plugin WP Rocket est votre prochain meilleur choix.

7-wp-rocket

 

8. Réduire le temps de réponse du serveur

Vous pouvez modifier directement la réduction de la réponse de votre serveur à partir de votre système DNS.

Un autre facteur clé de la rapidité de chargement de votre page est le temps que prend la recherche de vos DNS. Un DNS, ou système de noms de domaine, est un serveur doté d’une base de données d’adresses IP et de leurs noms d’hôtes. Lorsqu’un utilisateur tape une URL dans son navigateur, de nombreuses étapes sont nécessaires pour répondre à cette requête. L’objectif final est de trouver cette adresse IP spécifique et de la charger sur votre ordinateur.

Si la recherche des DNS prend beaucoup de temps, tout sera ralenti. Pour une comparaison avec juin 2019, veuillez voir l’image ci-dessous :

DNS speed score

 

source: http://www.solvedns.com/dns-comparison/2019/06

Vous pouvez trouver ici un excellent outil gratuit pour vérifier la vitesse à laquelle vos DNS pour un nom de domaine spécifique peut être trouvé: http://www.solvedns.com/dnsspeedtest/

Ce test de vitesse DNS gratuit vous donnera une note sur 100, vous fournira des informations sur les éventuels avertissements, le temps moyen de fonctionnement du DNS et bien plus encore. Consultez notre score optimisé pour l’Europe :

optimizedForEurope

 

9. Quand vous utilisez une vidéo? Utilisez des plateformes externes !

Les vidéos sont d’excellents outils qui peuvent vous aider à convertir plus. Bien qu’elles sont semblables aux images, elles ralentissent considérablement le chargement du site si elles ne sont pas optimisées correctement.

Cela est particulièrement vrai pour l’hébergement partagé. Vous n’avez tout simplement pas l’espace et la bande passante nécessaires.

Nous vous conseillons vivement d’utiliser une plateforme vidéo tierce. YouTube et Vimeo sont des solutions idéales. Ils ont déjà fait le travail pour vous en optimisant leurs serveurs dédiés et en vous fournissant une version optimisée de l’intégration. De plus, si vous avez des vidéos sur ces plateformes, vous avez probablement une chaîne et vous voulez que vos clients le sachent et s’y abonnent pour les sensibiliser. C’est donc une situation où tout le monde est gagnant.

 

10. Activer la mise en cache du navigateur

Chaque fois qu’un utilisateur visite un site web, les éléments de la page doivent être téléchargés et stockés. Ils peuvent être stockés sur un disque dur dans une mémoire cache, ou être stockés temporairement. Pour que l’expérience de l’utilisateur soit plus agréable, nous vous suggérons d’activer la mise en cache du navigateur.

Le cache est un stockage temporaire de données sur le disque dur de l’utilisateur. Cela accélère le temps de chargement lors des visites à venir, car votre navigateur peut charger la page sans avoir à envoyer une requête HTTP supplémentaire au serveur. Cela augmente considérablement le temps de chargement et l’expérience du client.

NOTE : Assurez-vous simplement de respecter les règles de la GDPR et de l’indiquer clairement dans vos politiques.

 

11. Plugins

Les plugins peuvent être un outil efficace pour ajouter des fonctionnalités, améliorer l’expérience de l’utilisateur, la fonctionnalité générale. Ils peuvent vraiment faciliter la vie des développeurs. C’est une fonctionnalité nécessaire qui ne peut être négligée.

Cela dit, nous constatons régulièrement une surutilisation des plugins, ce qui est contre-productif. Le résultat final d’un trop grand nombre de plugins peut conduire à un code inutile plus lourd, à des temps de chargement plus lents, à une vulnérabilité de votre site. De plus, la maintenance des plugins est fastidieuse.

Nous vous suggérons vivement de réduire les plugins au minimum. N’utilisez que les plugins qui sont absolument nécessaires et supprimez-les lorsqu’ils ne sont plus nécessaires. Un bon exemple est le plugin clone WP. Il est absolument nécessaire lors de la création de votre site. Cependant, une fois terminé et qu’aucune page supplémentaire n’est nécessaire, il peut être supprimé. Et si dans deux semaines, vous vous voulez tester une page en mode A/B split. Pas de problème, vous pouvez télécharger la dernière version, la mettre à jour, puis supprimer le plugin lorsqu’il n’est plus nécessaire.

Nous vous aurions suggéré de télécharger ce plugin pour tester et confirmer les plugins dont vous n’avez pas besoin, mais cela met encore en évidence le souci avec les plugins. Cependant, comme vous le constaterez, le plugin n’est plus

supporté :

WP P3 plugin

https://wordpress.org/plugins/p3-profiler/

 

12.Utiliser un CDN

Nous avons examiné vos DNS et votre hébergeur, mais il existe d’autres réseaux de serveurs pour réduire les temps de chargement pour vos visiteurs.

C’est particulièrement pratique pour ceux qui ont un trafic élevé mais aussi des services locaux. Supposons que le serveur physique de votre hébergeur soit situé à Austin, au Texas (États-Unis). Il est logique de supposer qu’il se chargera plus rapidement pour les utilisateurs qui sont géographiquement plus proches du serveur. Si mon entreprise est située au Texas, pas de problème. Mais, ce n’est pas notre cas.

Un CDN, ou Content Delivery Network (réseau de diffusion de contenu), peut aider aussi bien dans les situations de trafic élevé que dans les situations géographiques. Ce système met votre site en cache dans des réseaux de serveurs mondiaux. Avec un CDN, votre système met votre site en cache sur un réseau mondial de serveurs. Par conséquent, lorsqu’un navigateur utilisateur demande des fichiers sur votre site, cette demande est acheminée vers le serveur le plus proche (emplacement physique).

Nous vous suggérons d’utiliser CloudFlare, https://www.cloudflare.com/, car il combine le service CDN, la sécurité et les fonctions d’optimisation. Il existe également un plan gratuit en fonction de vos besoins.

 

13.Réduire les redirections

Les redirections sont souvent nécessaires lorsque vous déplacez et/ou supprimez des pages. Elles sont les meilleurs moyens d’éliminer les liens brisés. Mais en avoir trop peut créer des requêtes HTTP supplémentaires, ce qui peut avoir un impact négatif sur la vitesse, en particulier sur les appareils mobiles.

Il est donc préférable de les limiter au minimum. Selon Google, l’idéal serait que les propriétaires de sites les éliminent complètement. Malheureusement, ce n’est pas réaliste pour la plupart des propriétaires de sites ; mais c’est faisable d’en éliminer le plus possible.

Commencez par utiliser Screaming Frog pour identifier rapidement toutes les redirections présentes sur votre site. C’est un autre outil gratuit :

https://www.screamingfrog.co.uk/seo-spider/

Lancez un scan du site, triez dans la colonne “Code de statut” pour voir toutes les redirections 301 sur votre site. Examinez ces redirections pour voir le résultat, et assurez-vous qu’elles sont utiles.

 

14.Surveiller la vitesse des pages mobiles

Jusqu’à présent, nous nous sommes concentrés sur la surveillance de vos temps de chargement sur le bureau, mais vous devrez faire attention à la façon dont votre site se charge sur les appareils mobiles.

L’expérience de l’utilisateur mobile a désormais un impact sur le classement de votre site. Il est dans votre intérêt de promouvoir un site rapide et convivial pour les utilisateurs mobiles.

Vous pouvez commencer par utiliser l’outil Test My Site de Google pour vérifier la vitesse de votre page ou utiliser Google PageSpeed insights. Voici des liens vers ces deux outils gratuits :

Testez mon site : https://testmysite.thinkwithgoogle.com/

Page Insights : https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/

Nous préférons les aperçus de pages car Google fournit un certain nombre de suggestions pour les améliorer. Travaillez sur chacune d’entre elles jusqu’à ce que vous ayez atteint un temps de chargement de moins de quatre secondes, deux à trois seraient idéales.

Voici nos performances.

Bureau :

pagespeed desktop score

 

Mobile :

 


Avoir un site web est essentiel en 2020. Mais pour que votre activité prospère, un site web de grande envergure, qui se charge rapidement, engage et convertit vos clients, doit être votre objectif. Le marché actuel est caractérisé par une concurrence de haut niveau et vous devez disposer de tous les avantages possibles.

Ne négligez pas la rapidité de votre site. Une planification, un suivi et des ajustements minutieux sont nécessaires pour garantir le meilleur chargement et la meilleure expérience utilisateur pour votre client. Ce guide rapide vous aidera.

Bien entendu, si vous trouvez cette tâche un peu ardue, nous pouvons certainement vous aider. Contactez-nous pour un audit gratuit et une tarification.

Margot Cailleau

Spécialiste du Marketing Digital, employé de l'agence VKWeb. Spécialiste certifié Google AdWords. Auteur d'articles sur le référencement, le PPC et le marketing des médias sociaux chez VKweb.fr ©.

Afficher tous les articles

Cet article a été créé uniquement pour vkweb.fr ©. Pour référencer cet article, qu'il soit complet ou partiel, un lien vers cette page est nécessaire.
Toute erreur constatée dans l'article, merci de nous contacter.

Margot Cailleau

Spécialiste du Marketing Digital, employé de l'agence VKWeb. Spécialiste certifié Google AdWords. Auteur d'articles sur le référencement, le PPC et le marketing des médias sociaux chez VKweb.fr ©.

Abonnez à notre blog

Restez à jour avec nos derniers blogs. Nous ne spamons pas.

Published by Margot Cailleau

Spécialiste du Marketing Digital, employé de l'agence VKWeb. Spécialiste certifié Google AdWords. Auteur d'articles sur le référencement, le PPC et le marketing des médias sociaux chez VKweb.fr ©.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

shares